Connect with us

Hi, what are you looking for?

Brexit 2021
Brexit 2021

Politique

Enfin le Brexit !

Le Royaume-Uni a voté pour quitter l’UE en 2016 et a officiellement quitté l’UE le 31 janvier 2020. En effet, les dirigeants ont eu besoin de temps pour négocier un accord prenant en compte les intérêts de chacun.

Le Royaume-Uni a voté pour quitter l’UE en 2016 et a officiellement quitté l’UE le 31 janvier 2020. En effet, les dirigeants ont eu besoin de temps pour négocier un accord prenant en compte les intérêts de chacun. Les législateurs britanniques ont voté en faveur de l’accord commercial post-Brexit conclu par le Royaume-Uni avec l’Union européenne, à la veille de l’échéance du 31 décembre marquant la fin de la période de transition. Le projet de loi a été adopté très largement avec 521 pour vs 73 contre.  Pour Bruxelles, cet accord a permis de montrer que quitter l’UE n’est pas si facile. “La route a été longue. Il est temps maintenant de mettre le Brexit derrière nous” a déclaré M. von der Leyen sur Twitter.

Le Royaume-Uni quitte le marché unique et l’union douanière de l’UE, ainsi que toutes les politiques communautaires et les accords internationaux. La libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux entre le Royaume-Uni et l’Union européenne prend officiellement fin.

Pendant des mois, les sujets des droits de pêche et les futures règles de concurrence des entreprises ont été les principaux obstacles à la conclusion d’un accord. Finalement, le document signé compte près de 2 000 pages et couvre non seulement le commerce des biens et des services, mais aussi un large éventail d’autres domaines dans l’intérêt de l’UE, comme par exemple la transparence fiscale, les transports aériens et routiers, ou encore la protection des données… De son côté, le Royaume-Uni parvient à obtenir un accord commercial  tarif zéro et quota zéro sur le commerce de marchandises avec son principal partenaire commercial. Il obtient également le retrait de la Cour de justice européenne dans son rôle d’arbitrage et de règlement des différends commerciaux. Cet accord est historique car c’est la première fois que l’UE conclut un accord tarif zéro et quota zéro avec un autre partenaire commercial. Toutefois, bien qu’aucun droit de douane ne soit prélevé, toute une série de nouveaux contrôles douaniers et réglementaires seront effectués. De nouvelles formalités administratives seront nécessaires, ce qui risque d’entraîner des retards dans les livraisons de marchandises pour les transporteurs. Cela ralentira le processus global et les chaînes d’approvisionnement en flux tendus mettront du temps à s’adapter à la nouvelle réalité. Afin de permettre aux citoyens de s’adapter à ce système, le Royaume-Uni a annoncé qu’il retarderait de six mois la plupart des contrôles.Ce qui n’est pas le cas de l’UE qui effectue des contrôles depuis l’entrée en vigueur de l’accord le premier janvier dernier.

Par ailleurs, la liberté de travailler et de vivre au Royaume Uni ou au sein d’un pays de l’EU prend fin également et, en 2021, les ressortissants britanniques, par exemple, devront obtenir un visa s’ils souhaitent séjourner dans l’UE plus de 90 jours sur une période de 180 jours.

Concernant le point sensible des zones de pêche, l’accord reconnaît fermement et explicitement la souveraineté du Royaume-Uni sur ses eaux de pêche. A cet égard, l’UE a accepté de renoncer à 25 % de ses quotas actuels dans les eaux britanniques pendant une période de transition de cinq ans et demi, après quoi il y aura des renégociations annuelles. Parmi les autres sujets négociés, l’accord prévoit des  avantages pratiques pour les citoyens britanniques en ce qui concerne en particulier l’accès aux soins de santé lors de leurs voyages dans l’UE ; des accords également sur la fourniture d’énergie qui bénéficieront aux consommateurs et la collaboration en matière de recherche scientifique…

En outre, l’accord garantit une coopération rationalisée en matière d’application de la loi afin de continuer à lutter efficacement contre la grande criminalité organisée et le terrorisme, en protégeant le public et en traduisant les criminels en justice. Du côté de l’Irlande du Nord, cette dernière continuera à suivre bon nombre des règles de l’UE afin d’éviter un durcissement de sa frontière avec la République d’Irlande. Cela signifie toutefois que de nouveaux contrôles seront introduits pour les marchandises entrant en Irlande du Nord en provenance du reste du Royaume-Uni. Un exemple révélateur : la République d’Irlande a promis de financer le programme d’échange Erasmus pour les étudiants nord-irlandais après que le Royaume-Uni a quitté le programme le 1er janvier.

Written By

Aimant écrire sur des sujets de société, géopolitiques ou économiques, je vous propose ici mon jeune regard à travers une actualité hebdomadaire. J’essaie d’étudier en profondeur des sujets souvent peu traités par les médias traditionnels nationaux.

Vous pourriez aimer

Covid 19

Depuis l’apparition du Covid, la communauté scientifique a toujours été dans le doute concernant l’origine de ce nouveau virus. Par ailleurs, nombreuses théories complotistes...

Société

Vous avez surement dans votre entourage, ou être vous-même, quelqu’un qui lit tous les matins son horoscope, réalise des compatibilité amoureuses sur internet entre...

Photo du mois

Le Sri Lanka fait face à une véritable catastrophe. Un navire en feu déverse des produits chimiques dans la mer et sur les plages....

Société

Article réalisé à l’appui d’une analyse, publiée en mai 2021, du leader européen en Data Science, Ekimetrics en partenariat avec Google, portant sur la...