Connect with us

Hi, what are you looking for?

Jeunes et astrologie
Jeunes et astrologie

Société

Génération Z : Et si l’astrologie dominait vos vies ?

Vous avez surement dans votre entourage, ou être vous-même, quelqu’un qui lit tous les matins son horoscope, réalise des compatibilité amoureuses sur internet entre son signe et celui de son compagnon.

Vous avez surement dans votre entourage, ou être vous-même, quelqu’un qui lit tous les matins son horoscope, réalise des compatibilité amoureuses sur internet entre son signe et celui de son compagnon. Ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur notamment auprès des Millenials.

L’astrologie, grâce aux écrits de Ptolémée, était considérée au IIème siècle comme une science basée sur les observations astronomiques et les mathématiques. Elle permettaient d’aiguiller les dirigeants dans leurs prises de décisions militaires et politiques. Cependant, au XVIIe siècle, cette pratique sera considéré comme une superstition populaire après s’être vu refuser l’accès à l’Académie des sciences par Colbert, ministre de Louis XIV.  C’est le psychiatre suisse, disciple de Freud,  Carl Gustav Jung au XXe siècle, qui relancera le débat de l’usage de l’astrologie comme science. En effet, il se base sur l’astrologie pour expliquer les comportements humains de ses patients. Dans les années 1960, la « psychologie astrologique » sera reprise par le mouvement New Age.

Depuis lors, l’astrologie, s’adaptant aux évolutions technologiques, n’a cessé de se populariser en faisant de plus en plus d’adeptes.

Avec l’essor des réseaux sociaux, les fans d’astrologie ont trouvé un nouveau terrain de jeux. Attractifs, personnels, humoristiques, faciles à lire et à partager, les contenus d’astrologie font de nombreuses émules. Sur instagram, facebook, snapchat, youtube ou encore tiktoks, l’astrologie envahie le quotidien des jeunes. La production de ce type de contenu très demandé s’avère être une activité mercantile pour les influenceurs comme Emma Bossé ou encore Shera Kerienski qui en font leurs métier. Ces «astro-witches» déclarent exercer une «thérapie» alternative à la psychologie, véritable outil de développement personnel. En effet, l’astrologie permet de découvrir sa personnalité et celle des autres, et d’apporter des réponses à nos questionnements. Selon le site Socialblade, depuis le début de l’année 2020, ces comptes enregistrent une hausse constante de leurs abonnés. En moyenne sur Instagram, plus de 10.000 personnes supplémentaires, voire plus, les suivent chaque mois.

De même, mes marques, notamment l’industrie du luxe, tirent profit du gain de popularité de l’astrologie pour vendre de nouveaux objets customisé aux couleurs du zodiac. Il demeure cependant compliqué de déterminé si les personnes qui partagent des contenus astrologiques, ou achètent des objets décorés par le zodiac, croient réellement en la véracité de cette pratique.

Avec la crise du covid 19 et le confinement, l’engouement pour cet univers a repris de plus belle.  Dans ce contexte de doutes, d’incertitude face à l’avenir, cette discipline ésotérique à permis aux citoyens malmenés de trouver des réponses en ce qui concerne un monde passé hors de leur contrôle.  Selon les données récoltées par Google trends, les recherches de «thème de naissance» et «astrologie» auraient explosé en 2020 comparées aux cinq dernières années.

Selon une enquête de l’Ifop avec la Fondation Jean Jaurès publiée en décembre 2020, quatre Français sur dix disent croire en l’astrologie. Chez les 18-24 ans, le phénomène est encore plus répandu puisqu’ils sont près de 70% à croire aux parasciences, dont l’astrologie. Aux Etats-Unis, selon un sondage mené par l’institut Pew Research Center en 2017, 29% des Américains attribueraient à cette science oculte un rôle dans leurs vies.

Pourtant, l’astrologie ne peut pas prouver ce qu’elle avance bien qu’elle s’appuie sur les cartes astrale de la NASA, ce qui sert de caution intellectuelle tendant à la rapprocher d’une discipline scientifique dans l’imaginaire collectif, celle-ci reste une interprétation de faits certes factuels. Les humains par leurs biais cognitifs, avec le biais de confirmation, cherchant à confirmer nos croyances, et le biais de conjonction, centré sur les coïncidences, se laissent de plus en plus tenter à croire à cette pratique oculte en faisant de plus en plus appelles à des astrologues et voyants.

Sommes nous réellement dupés, est ce un moyen inconscient de fuir une réalité morose ou de nous rassuré face à l’incertitude, ou l’astrologie est elle réellement une science véridique ?

Written By

Aimant écrire sur des sujets de société, géopolitiques ou économiques, je vous propose ici mon jeune regard à travers une actualité hebdomadaire. J’essaie d’étudier en profondeur des sujets souvent peu traités par les médias traditionnels nationaux.

Vous pourriez aimer

Covid 19

Née le 7 janvier 1955 à Kisújszállás en Hongrie communiste dans une famille pauvre, qui aurait cru que, 65 ans plus tard, Katalin Kariko...

Politique

Il y a un peu plus d’un an, une explosion de 500 tonnes de nitrate d’ammonium stocké dans un hangar du port de Beyrouth,...